WILLOW SMITH: NOUVELLE ÉGÉRIE CHANEL

[Voilà ce qui arrive quand on veut rattraper son retard: on communique sur des informations qui ne sont ni d’hier, ni d’aujourd’hui. Merci de votre compréhension.]

Il y a moins d’un mois, Chanel dévoilait sa nouvelle campagne eyewear avec en guest-star, Willow Smith. Ai-je réellement besoin de vous dresser son portrait? Avec le nom et la génétique, je ne pense pas. En revanche, j’ai une légère impression de déjà-vu, pas vous? Normal. L’an passé, Lily-Rose Depp, même âge, même pedigree, était elle aussi, élue au rang d’égérie pour la même gamme de produit.

Pourquoi serait-ce un succès? Tout comme celle qui l’a précédé, Willow reflète une nouvelle génération, autre encore que celle de Kendall et Gigi, maîtrisant tout autant son image sur les réseaux sociaux. Et Willow et son frère savent comment casser les codes, puisque ce dernier, égérie de la dernière campagne Louis Vuitton, avait créé le buzz en portant une jupe. Et c’est aussi ça, la Mode. Willow offre une nouvelle image à Chanel, plus fraîche, plus connectée, plus nous en fait. Les pouces levés.

 

©Chanel

Sources: racked.com; dazeddigital.com; instyle.co.uk; elle.fr.

SIGNATURE

COUP DE COEUR: JEAN-PAUL GAULTIER & LA RÉALITÉ VIRTUELLE…

Voilà voilà, depuis le temps qu’on en parle. La réalité virtuelle, c’est cette vidéo filmée à 360° dans laquelle vous pouvez tourner à l’infini et découvrir tout un décor, un paysage… Mais c’est aussi et surtout un très bon moyen pour les marques de raconter des histoires et renforcer leur storytelling… Lire la suite de « COUP DE COEUR: JEAN-PAUL GAULTIER & LA RÉALITÉ VIRTUELLE… »

CALVIN KLEIN ET SON #MYCALVINS RÉCIDIVENT… (ACTE II)

Arrêtez tout, on a la vidéo. Je vous en parlais hier, Calvin Klein lançait sa nouvelle campagne intitulée #MyCalvins. Et là, et là..

La dernière, c’est promis:

Courtesy of: Grazia.fr

Bonne jouuuuurnée ;)

signature

JULIA ROBERTS RÉCIDIVE CHEZ CALZEDONIA

En 2014, c’était ça:

Aujourd’hui (et depuis quelques semaines), Julia Roberts remet le couvert avec un nouveau spot, plus médiatisé que le premier. On la connaissait égérie de Lancôme pour le parfum « La Vie est Belle » mais il semblerait que Pretty Woman n’est pas encore trouvé « collant à son pied » (Mais que fait Richard Geere ?!).

Trêve de plaisanteries, Julia Roberts y apparaît au top de sa forme, comme pour prouver que non seulement la marque n’est pas réputée que pour ses maillots de bain pour jeunes filles, mais qu’on peut toujours être sexy et bien dans sa peau à 48 ans. Un processus d’identification (technique marketing), bien connu, souvent efficace.

« Ca montre surtout que chez Calzedonia, quelque soit la cliente, on est toujours bien accueilli. Il n’y a pas de différences. Une marque accessible à toutes »

Tel est l’avis sur la publicité d’une cliente potentielle de plus de 30 ans, qui pour le coup, est dans le ciblage de la marque italienne (oui oui ok, j’avoue, c’est ma mère). Le « 18-35 ans » n’est plus. Le positionnement de Calzedonia pourrait donc se définir comme : « Une marque de collants italienne, sur un marché de masse et pour toutes les femmes. »

•••

N’oubliez pas de mettre un petit j’aime sur la page Facebook d’Entre Paris et Londres (cliquez-ici) pour vous tenir au courant des nouveautés ! Bisous bisous

signature

LILY-ROSE DEPP CHEZ CHANEL

Ouh lala. Je pense que l’expression que j’ai le plus entendu à propos de cette nouvelle, c’est bel et bien « Telle mère, telle fille ». Je ne sais pas si j’ai vraiment besoin de vous présenter Lily-Rose Depp. Son pédigrée est dans son nom. Fille de Vanessa Paradis et de Johnny Depp, la jeune femme (de 16 ans) marche dans les pas de sa mère qui, en 1990, était déjà la muse de Karl Lagerfeld pour Chanel avec cette publicité, réalisée par Monsieur Jean-Paul Goude:

Déjà présente au défilé Chanel S/S16 le 7 Juillet dernier (OUI, on l’a même vu bras-dessus, bras-dessous avec Lily Collins, « Fille de » également…), Lily-Rose vient s’inscrire au club (très privé) des égéries Chanel avec cette campagne pour la collection Eyewear de la marque:

Hâte de voir cette publicité à découper dans les magazines.

Edit du 21/07: J’apporte ici ma petite analyse de cette publicité. Le logo n’y apparaît pas encore mais j’ai presque envie de vous dire qu’on en a pas besoin. Les valeurs de la marque sont ici présentes: l’artistique du visuel émet une onde parisienne positive. Les plus grandes acheteuses de CHANEL ne sont pas les françaises mais bien les américaines (sorry, not sorry). Avec une mère ambassadrice du charme à la française et un père américain, c’est très rusé d’avoir choisi Lily-Rose comme égérie. Avec juste une touche de rouge à lèvre et un coiffé/décoiffé maîtrisé, nous comprenons très vite que c’est une publicité pour la ligne Eyewear. Jamais. Jamais nous n’aurions douté de votre savoir-faire, CHANEL.

Source: elle.fr

signature