CHANEL EYEWEAR: NOUVELLE GÉNÉRATION

« the aura of five artists. »

Temps de lecture : 4 min.

.

Il y a quelques semaines maintenant, je partageais avec vous sur Instagram, cette photo ci-dessous : l’annonce d’Angèle, comme ambassadrice Chanel Eyewear. (D’ailleurs, si vous ne me suivez pas encore sur Instagram, n’hésitez pas à vous abonner pour me soutenir : ici. )

.

.

Et sans surprise, les avis sont partagés. Cela fait maintenant quelques mois qu’Angèle est courtisée par la maison de la rue Cambon et ce, à plusieurs reprises, comme lors de sa première montée des marches au Festival de Cannes 2019. C’est donc tout naturellement que Chanel, suite à son renouvellement d’égéries, comme pour le choix de Marion Cotillard pour représenter le visage de Chanel n°5, fasse appel à Angèle et… à plusieurs autres personnalités.

.

.

Parmi ces artistes : le fidèle de la maison Pharrell Williams, dont cela fait maintenant 6 ans que j’attends le nouvel album, Sébastien Tellier, Margaret Qualley (actrice, ex-égérie Kenzo et accessoirement fille d’Andie McDowell, if you don’t know now you know) et.. Isabelle Adjani, dont la présence dans un spot pub eyewear donne à celle-ci encore plus de sens (you know what I mean), puisqu’il s’agit ici d’un accessoire qui va au-delà de l’indispensable pour l’actrice.

Est-ce que c’est bien ou pas ? Deux poids deux mesures.

#1 / Cela reste ni plus ni moins qu’une publicité dans laquelle on a réuni 5 artistes pour donner du poids à un accessoire de luxe, montrer son universalité (transgénérationnel et peu genré) et donner du crédit à un produit qui semblerait de prime abord accessible, mais qui ne l’est pas tant que ça. On reprend les codes classiques du luxe : noir et blanc, musique électro et ralentis, Chanel est une marque qui sait recycler.

#2 / Angèle s’il vous plaît. ANGÈLE. Je n’ai pas vraiment d’avis sur le fait qu’elle ait rejoint la Maison en tant qu’ambassadrice, à savoir si c’est une bonne chose ou non. En revanche, une telle personnalité méritait une campagne avec plus de caractère, non ? Et je m’appuie pour vous écrire cela, sur la campagne Chanel Watches qui est sortie fin 2018 avec Camille Cottin et qui pour moi, était une occasion en or pour Chanel d’orienter sa communication vers un axe plus impertinent et surtout, plus engageant.

.

.

En bref, je reste dubitative et trouve ça dommage que Chanel ne prenne pas le parti de souffler un vent de fraîcheur et de dépoussiérer ses campagnes eyewear avec Angèle; une prochaine fois, peut-être ?

Pauline.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s