LETTRE D’AMOUR À INSTAGRAM

Et oui les enfants, je suis toujours vivante. Je n’ai juste pas posté depuis un moment à cause de mes études (c’est original comme excuse, non ?). Et en plus, je suis en train de vous préparer une petite surprise pour revenir très prochainement. Mais là n’est pas le problème.

Promis, cet article prend 1 (ou 4, je ne sais plus) minute(s) à lire.

« Cher Instagram,

Chose promise, chose due. Il y a quelques jours, tu as bel et bien mis en place ton superbe algorithme (pour ceux qui ne savent pas, je vous image la chose rapidement : c’est un calcul qui se dit « tiens, en fait cette photo, elle est trop bien vue, alors je ne vais mettre qu’elle sur ton fil d’actualités et rien d’autre »). La blogosphère, les influenceurs, ceux qui essaient de faire leur place et tous les gens comme vous et moi, se rebiffent. Demain, ta sœur, ton meilleur pote, la petite marque de chaussettes que tu aimes, vont poster sur toi, Instagram, et tu sais quoi ? Tu ne les verras pas. Tu ne les verras pas, parce qu’ils n’ont pas plus de 500 000 likes sur leur publication et du coup ce n’est pas drôle. C’est bien connu, on ne veut que des gens célèbres sur notre fil d’actualités. Parce que la presse people, à la longue, ca revient cher.

Mais non, en fait.

Non, et on va parler en terme de chiffres, parce que je sais que tu aimes les calculs à présent mon cher Instagram. Par exemple sur mon compte, j’ai, depuis 2012, eu la main un peu lourde (pas du tout) et je suis abonnée à pas moins de 530 autres comptes. Sur ces 530 comptes, on va dire qu’il y en a bien 250 (hors amis, famille et autres) qui me permettent d’écrire ces articles sur mon petit blog. Malheureusement, demain, dans mon fil d’actualités, il y en a 50 qui vont apparaître à tout claquer. Ca fait 20%. C’est comme si je prenais mon Glamour et que sur les 200 pages du magazine, seules 40 apparaissaient. Et encore, pas les plus intéressantes en terme de veille pour moi…

Je comprends les blogueurs et marques qui souhaitent qu’on active les notifications pour être au courant à la seconde de ce qu’ils postent, c’est tout à leur honneur. Le problème, c’est qu’avec tous ceux que je suis, je ne verrai même plus l’heure sur mon écran de téléphone. Et pour cause, Instagram, t’es une application mobile à la base, je te rappelle.

Alors, comment on fait ? Comment vont faire ces petites marques qui essayent tant bien que mal de se faire connaître ou des petits blogueurs qui tentent d’agrandir leur communauté ? Et tous ces chargés de communication digitale qui sont déjà en train de se taper la tête contre les murs pour savoir par quel miracle leur stratégie sur les réseaux sociaux sera un succès et surtout visible ?

Et bien ils vont se tourner vers l’achat de followers malheureusement et ce n’est pas bien. Ou vers la publicité que tu as mise en place partout partout partout. Pardon, le « sponsorisé ». Et ils n’auront pas assez d’un PEL pour ca.

Mais c’est vrai, j’oubliais, business is business.

Tendrement, »

SIGNATURE

•••

•••

Allez, petit hymne à tous ceux qui vont désormais disparaître de nos fils d’actualités, qu’on aimait vraiment beaucoup et qu’on likait pourtant très souvent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s