Burberry s’invite dans vos smartphones…

Gros gros coup de coeur… Je nomme Burberry maître dans l’Art du Storytelling Digital. Petite piqûre de Rappel : Le Storytelling, c’est une technique Marketing permettant à une marque de se raconter à travers une histoire. Son histoire, un fait qui a marqué son histoire ou qui va marquer son histoire, pour susciter une émotion chez le consommateur/client, fidèle ou potentiel. Ici, la préparation du Défilé pour la #LFW (London Fashion Week, vous l’aviez compris je suis sûr).

• AVANT LE DÉFILÉ : Burberry se l’est « raconté » sur Snapchat. Comment se déroule les préparatifs de l’évènement, les invitations (surtout pour Anna Wintour) et un aperçu de la collection pour ceux et celles qui suivent la marque sur le réseau social. (FYI : c’est juste « Burberry » sur Snapchat.)

article BURBERRY

De plus, la Maison Britannique s’est autorisé à inviter quelques blogueuses Mode à assister à la démonstration en Avant-Première du Make-up du défilé mais aussi à la préparation des mannequins juste avant de monter sur le catwalk. Dont l’une des (très connues) blogueuses: Kenza (« La Revue de Kenza« ), dont on pouvait suivre les aventures chez Burberry également via Snapchat.

• JOUR-J, HEURE-H : Comme vu dans l’article précédent, la Fashion Week de New York s’est payé le luxe d’avoir ses Live! sur le réseau social (filmés par ceux qui assistaient aux évènements). Malheureusement, ce n’est  pas le cas pour la Fashion Week de Londres. Ahahah, est-ce que cela arrêterait Burberry? Mais, Messieurs-Dames, Burberry a eu son propre Live! Snapchat pour le défilé. Et ouais, qu’est-ce que vous croyez? En plus d’un Livestream en simultané sur son site web.

IMG_2246

Les invités.. Ou devrais-je dire, les habitués étaient bien évidemment les égéries : Suki Waterhouse, Kate Moss, Cara Delevingne, Sienna Miller… et d’autres personnalités toujours au rendez-vous.

• APRÈS LE DÉFILÉ : Vous avez la possibilité de vous offrir la Burberry Beauty Box, c’est-à-dire le coffret beauté du Maquillage du défilé. Et vous pouvez toujours vous abonner à Burberry sur APPLE MUSIC, parce que OUI, Burberry est aussi LA première Marque à se lancer sur la plateforme musicale de la marque à la Pomme.

Burberry-beauty-box-le-coffret-beaute-a-l-anglaise_exact780x585_l

Credits : Grazia.fr

signature

#NYFW : Que doit-on retenir?

Ca y est ! La Fashion Week de New York est finie. Il est donc temps pour nous de revenir sur ce qui s’est passé du côté de la Communication Digitale. Mais tout d’abord..

HAPPY BIRTHDAYAlexander Wang, qui a récemment annoncé son départ de la Maison Balenciaga… 😢

Mais attention, côté digital, ils ont cassé la baraque, si j’ose dire. En effet, ce fut la bataille des médias sociaux. Nous avions:

mediassociauxPour les nouveaux: Périscope, c’est une sorte de Twitter de la vidéo. Tout est en direct. Il s’agit de vous abonner à vos contacts Twitter (essentiellement) disposant de l’application, et attendre de voir ce qu’ils ont a proposé. A l’occasion de la Fashion Week, la plupart des magazines de mode vous permettait d’assister en live aux défilés. Et ouais.

Le but du jeu étant: qui de nous trois parlera le plus de la Fashion week? Instagram et sa ribambelle de Tops connectés et ultra suivis? Snapchat et son Live! ? Ou le petit dernier Périscope et ses vidéos en direct, qu’on loupe évidemment si on est en cours (ou vous êtes très malins). Et bien… aucun des 3. Car si l’on peut comparer SnapChat à Périscope, Instagram propose plus de photos. De plus, l’utilisation de Périscope et celle de SnapChat sont tout à fait différentes car ce dernier rentre dans la sphère privée alors que l’autre est pour l’instant cantonné au public.

Mention spéciale à notre petit Twitter, qui, derrière des hashtags comme #FashionFlock ou #NYFW, ajoutait des petits emojis fashion tous mignons. Et ça, ça envoie ! Donc merci Twitter pour cette petite attention.

emoji

Et vous? Avec quelle application avez-vous suivi (de près ou de loin) cette fashion week?

Maintenant faites place à la grande et majestueuse London Fashion Week, qui débute aujourd’hui !

signature

GALERIES LAFAYETTE, LA RENAISSANCE?

La nouvelle est tombée hier, le 16 septembre. Les Galeries Lafayette : c’est une nouvelle identité visuelle, un Nouveau Chic. Présentés comme tels (sans botox, c’est promis).

Pour ses 120 ans, 150 personnalités se prêtent au jeu pour fêter ce grand anniversaire. Mais cet évènement met également fin aux 14 années de collaboration avec Jean-Paul Goude, qui a fait des publicités Lafayette un réel succès et que nous connaissons tous.

• L’identité visuelle : hormis un nouveau logo (qui se sépare des deux t en forme de Tour Eiffel), un nouveau spot publicitaire est lancé avec des personnalités toutes générations confondues (pour accentuer l’inter-générationnalité de la Maison). On y retrouve Mademoiselle Agnès, le top Camille Rowe ou encore les Twins (ex-danseurs de Beyoncé). Tous ont pour but de représenter cette nouvelle image, ce Nouveau Chic, le nouveau slogan.

La Communication : c’est Guillaume Houzé, Directeur de l’image et de la communication de la Maison depuis Février 2014 qui a confié cette tâche à une Agence Londonienne : l’Agence Wednesday, qui a pour mission d’être dans la continuité de l’oeuvre de Goude et d’être au Goude du jour (je sors) avec le hashtag #LeNouveauChic pour Twitter.

L’Expérience client avant tout : en effet, les Galeries Lafayette se retirent peu à peu de province (comme à Lille), pour s’expatrier vers de nouveaux horizons. Avec une volonté forte et tendance, faire d’Haussmann, son Flagship. « Qu’est-ce qu’un flagship? » me demanderez vous. Un flagship, c’est le porte drapeau d’une armée de boutiques physiques. Concept qui s’est fait connaître dans la mode et le luxe en partie grâce à Burberry, et qui a pour but d’apporter une réelle expérience au client notamment avec du Marketing Sensoriel.

 galerie-lafayette-1-268927

Cela débouche sur une réelle volonté des Galeries d’avoir une nouvelle mode pour tous et par tous, en mettant en avant la Création. Et pour cause, de nombreuses marques lui rendent hommage comme le géant Britannique Topshop. Ce qu’on appelle dans le jargon Marketing, du co-Branding. Comme le dit Jean-Noël Kapferer – Maître Kapferer pour les étudiants en Marketing – les Galeries Lafayette souhaitent se différencier de leur ennemi public n°1 : Le Printemps, donc la politique actuelle est essentiellement basée sur le Luxe, le Luxe et… le Luxe je crois. Si leur volonté est de rendre la Mode accessible à tous.. Seraient-elles sur un changement de positionnement? Affaires à suivre. En tout cas, les retombées médiatiques ne se font pas attendre, elles !

Source: LeFigaro MadameParisMatch.com.

signature

KATE & CARA : UN DUO TROP GAGNANT ?

On ne les présentera plus. Dans la section « égéries bankables », elles sont sûrement premières de la classe. Nous parlons bien sûr ici de Cara Delevingne (19,4 millions d’abonnés sur Instagram) et de Kate Moss.

Il y a 1 an, Burberry lance son nouveau parfum « My Burberry » et fait appel au phénomène Cara Delevingne, habitante (oui, carrément) de la Maison Burberry, et l’icône Kate Moss. Le parfum est un succès. La paire également.

Pourquoi ? Car si le parfum (inspiré du fameux Trench Coat) est en même temps floral et tenu, il est comme le duo Cara & Kate : intergénérationnel. Et ceci est sans doute la clé du succès. Burberry s’adresse à une cible large alors qu’avec sa politique sur le digital, il s’orientait plutôt sur du 18-35 ans (notamment avec le projet Art of the Trench). Et la marque au tartan a bien compris qu’il fallait qu’elle garde sa clientèle plus mature, puisque c’est la jeune Jourdan Dunn et la panthère Naomi Campbell qui ont posé pour la campagne prêt-à-porter de la saison dernière.

Le spot publicitaire est celui-ci :

Sobre, très british. Tout l’esprit et les valeurs Burberry.

Mais depuis quelques semaines maintenant, Cara et Kate ont fait leur grand retour sur nos écrans pour tout autre chose que du parfum, une toute autre marque et un tout autre positionnement. Je parle bien entendu de la marque Mango.

Ca donne quoi alors ? Personnellement, je trouve le spot plutôt réussi. Comme My Burberry, Mango a mis les petits plats dans les grands et a opté pour action de communication majeure : le spot télévisé. Cette publicité nous remet un peu de baume au cœur quand on sait que Miss Cara Delevingne a décidé de quitter son agence de mannequinat pour entièrement se consacrer au cinéma, et que ses amours avec Kate Moss ne sont pas au beau fixe, comme on pouvait le lire dans cet article de Gala publié cet été.

Mango accentue sa volonté de baigner dans le digital et les réseaux sociaux en associant à la publicité le hashtag « #SomethingInCommon ».

Mais Burberry tape encore plus fort en sortant il y a quelques jours l’Eau de Toilette MyBurberry… (Attention, roulements de tambours)… le flacon est à votre image avec vos initiales (si ca n’est pas la classe un peu) ! Burberry reste alors en phase avec le présent, car il fait correspondre son produit avec une tendance en vogue : la personnalisation de l’offre.

Pour le Something In Common, je pense que, ce que les deux tops ont le plus en commun, c’est le succès. Et si vous n’êtes pas de mon avis, je vous mets ici le lien du site Burberry, où vous pourrez toujours vous amusez à voir le rendu de vos initiales sur ce joli flacon.

signature

LA GUERRE DES BEAUX GOSSES

Je tiens d’abord à m’excuser auprès de tous les yeux qui ont saigné après avoir vu ce montage.

Depuis quelques semaines déjà, deux « mâles » du cinéma pour teenager se baladent dans des court-métrages d’un genre qu’ils n’ont pas l’habitude de côtoyer : la publicité, le luxe, le parfum.

Mesdames, c’est pour votre plaisir (des yeux, j’entends) que je vous mets ici, le spot publicitaire du nouveau Only The Brave de DIESEL (par Atanasio & Martinez), avec Liam Hemsworth (oui oui, le frère de Thor, mais pas que !) :

 

Face à lui, ladies & gents… Théo James, récemment vu à l’écran avec Divergente 2, pour Boss The Scent, le petit dernier d’Hugo Boss (par Darren Aranofsky, le réalisateur de Black Swan) :

Non je ne les confronterai pas sur le level de sexytude présent dans chaque publicité mais sur leur impact marketing et leur personnalité.

L’HISTOIRE

Alors que Only The Brave existe depuis quelques années déjà, Boss the Scent n’est qu’un bébé. Only The Brave, avec Fuel For Life, est une des grosses têtes des fragrances Diesel. Hugo Boss compte bien plus de parfums à son actif mais les deux marques restent néanmoins deux concurrentes déterminées sur le marché du Parfum Masculin.

LA PERSONNALITÉ

  • BOSS THE SCENT : Pour planter le décor, une chambre, une belle nana, Natasha Poly, et un Théo James qui apparaît à l’écran sans pression avec sa petite chemise blanche. Le Spot est sensuel et met en exergue le désir féminin. Les tons sont chauds. « Mais – me direz-vous – ça me fait penser à un film tiens donc ? » et vous aurez vu juste. Car nombreux sont les clins d’œil au film 50 Nuances de Grey, et ouais. La musique est signée The Weeknd – High for this (comme par hasard). On retrouve quelques plans olé olé de peau nue et aussi, et surtout, cette relation homme/femme qui fait tant frissonner Théo et Natasha. Puisqu’en un pshiit, l’imagination de Théo est partie en cacahuète.

La cible est donc les hommes plutôt « matures » (Messieurs, ne vous vexez pas…), j’entends par là 30 ans et +, à la recherche de chaaaaaleur, aimant porter des costumes cintrés. Le message, « Le pouvoir de Boss », censé nous faire tomber toutes comme des mouches, reflète bien cette interprétation. Avec un positionnement plutôt Haut-de-gamme. N’oubliez pas le petit hashtag #POWEROFTHESCENT. Chic et connecté.

  • ONLY THE BRAVE : On reprend nos esprits. Liam Hemsworth est seul au milieu d’un Stonehenge en plein Los Angeles. Moi non plus je n’ai pas trop compris sur le coup mais en grattant peu à peu, c’est la métaphore d’un homme perdu dans la galerie des glaces mais sans glaces et sans galerie, se retrouvant confronté à lui-même et à ses peurs. Oui, ils sont très philosophes chez Diesel. À l’instar de Boss The Scent, on retrouve une nana, Megan Pareto, qui joue à « Tu me vois/Tu me vois plus » et un loup avec lequel Liam entreprend un yeux à yeux. Et puis Liam en a marre, donc il prend son courage à deux mains et s’en va combattre ses peurs (dont l’une est quand même d’embrasser une fille, vous y croyez vous ?).

La cible ici est un poil plus jeune que celle de Boss the Scent. On se retrouve sur des jeunes hommes de 12 à 25 ans, à la recherche de sensations fortes et souhaitant vaincre leurs peurs les plus profondes. Le message « Live Brave » ne nous fera pas forcément toutes tomber pour le coup, mais marque les esprits, est percutant, facile à retenir et tout et tout pour qu’il est un fort impact sur la cible.

Grand 3, CONCLUSION :

Pour le coup on ne s’adresse pas aux mêmes types de mecs, mais il faut avouer que les deux spots sont plutôt réussis et correspondent bien à l’esprit de leur marque propre. On ne peut malheureusement pas attribuer la victoire à l’un des deux car Liam comme Théo nous font fondre (ne mentez pas…). Pour conclure, chez DIESEL ils aiment les brunes et chez BOSS, ils aiment les blondes.

Après ca, je pense que je ferai une bonne conseillère de vente chez Sephora rayon hommes, qu’en pensez-vous ?

signature